de fr it

GeorgMüller

décembre 1603 à Amberg (Palatinat), 9.3.1684 à Lausanne, prot., de Lausanne (1670). Fils de Valentin, pasteur et érudit de Wurtzbourg, et d'Apolline Köts. 1628 Marguerite Catherine Reuterus, fille de Quirinus, professeur renommé de Heidelberg. Avant le début de la guerre de Trente ans, M. trouva refuge en Suisse. Professeur de philosophie (dès 1628), puis de théologie (de 1650 à sa mort) à l'académie de Lausanne (recteur en 1636-1638, 1646-1647, 1651-1670 et 1672-1673). Tenu d'enseigner la logique de Pierre de La Ramée, mais aristotélicien convaincu, c'est probablement lui qui introduisit à Lausanne la métaphysique au programme de philosophie. Quatre thèses de philosophie défendues sous sa direction sont conservées: deux en logique (1629, 1643) et deux en métaphysique (1647, 1648). Il retravailla ces dernières pour rédiger un traité publié en 1652 (Metaphysica, definitionibus [...] descripta). De M., on garde aussi un écrit de controverse théologique (Vindiciae Reformationis evangelicae contra Bellarmini orationem, 1672).

Sources et bibliographie

  • Fonds Muller de la Mothe, ACV
  • D. Christoff et al., éd.,La philosophie dans la Haute Ecole de Lausanne 1542-1955, 1987, 21-23, 85
  • F. Belperrin, P. Schaefer, Les portraits professoraux de la Salle du Sénat, Palais de Rumine, 1987, 22
  • Professeurs Académie Lausanne, 440
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ décembre 1603 ✝︎ 9.3.1684