de fr it

Johann RudolfOtt

1.12.1642 à Henggart, 4.10.1716 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Hans Heinrich, pasteur, et d'Anna Tommann. 1) 1671 Esther Hess, fille de Hans Rudolf, représentant de la corporation du Chameau au Grand Conseil de Zurich, intendant de l'arsenal et examinateur (membre du Conseil ecclésiastique), 2) 1677 Beatrix Orell, fille de Felix, 3) 1698 Anna Corrodi. Etudes à Zurich. Séjours d'études à Heidelberg (1663), Steinfurt (1664), Hamm (1665) ainsi qu'à Kassel et Marbourg (1668), prolongés par un voyage en Hollande, en Angleterre et en France. O. adressa trente-trois lettres évoquant ses pérégrinations à son frère Johann Heinrich (conservées à la Bibliothèque huguenote de l'hôpital français La Providence, Horsham, Sussex). De retour à Zurich en 1670, il fut d'abord prédicant à l'orphelinat d'Oetenbach, puis professeur d'éthique (1680), d'histoire (1682) et de philosophie (1695). Chanoine du Grossmünster (1695), puis recteur du Carolinum (1701). Outre son ouvrage Logicae doctrinae compendium (1708), O. publia surtout des écrits de controverse philosophique.

Sources et bibliographie

  • H.J. Leu, Allgemeines helvetisches, eydgenössisches oder schweitzerisches Lexicon, 14, 1758, 340-341
  • R. Rübel, L.W. Forster, «Briefe eines Steinfurter Studenten aus dem 17. Jahrhundert: Johann Rudolf Ott von Zürich», in Westfälische Zeitschrift, 105, 1956, 29-64
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.12.1642 ✝︎ 4.10.1716