de fr it

Petrus Dominicus Rosius aPorta

1.10.1734 à Ftan, 19.5.1806 à Zuoz, prot., de Ftan. Fils de Peter Rosius. 1) 1760 Greta Nicola, 2) 1764 Anna Stoupan Sechia. Etudes de théologie dès 1751 à Berne, Debrecen (Hongrie) et Nagy-Enyed (Transylvanie), apprentissage d'imprimeur à Nagy-Károly (Transylvanie). Admis au synode évangélique grison en 1756, P. fut pasteur à Feldis/Veulden (1756-1757), Masein (1757-1758), Ftan (1758-1764), S-chanf (1766-1781), Castasegna (1781-1791), Soglio (1791-1801), Ftan (1801-1803) et à Zuoz dès 1803. Il présida le synode de Basse-Engadine à Sent en 1778. Il joua un rôle de médiateur et parvint à mettre un terme au conflit concernant les frères moraves. Dès 1760, il se mit à réunir du matériel pour son histoire de l'Eglise protestante des Grisons (Historia reformationis ecclesiarum Raeticarum, 2 vol., 1771-1777). L'ouvrage, qui couvre la période allant des origines à 1648, comprend une édition de sources minutieuse et reste à ce titre irremplaçable pour l'histoire des Grisons. Le manque d'intérêt de ses contemporains pour cette entreprise empêcha la publication d'un troisième volume. Son manuscrit incomplet ainsi que d'autres travaux furent retrouvés dans les archives de famille des Salis-Zizers. P. fut l'un des plus éminents théologiens grisons de l'époque des Lumières.

Sources et bibliographie

  • J.-A. Bernhard, Rosius à Porta (1734-1806), 2005
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.10.1734 ✝︎ 19.5.1806