de fr it

JakobRosius

20.12.1598 (Jakob Ross) à Biberach an der Riss (Souabe), 20.8.1676 à Bienne, prot., de Bienne (1626). Fils de Philipp et de Catharina NN. 1622 Küngold Schnider. Etudes de théologie, de mathématiques et d'astronomie à Bâle (1620). Par l'intermédiaire de Johann Jakob Grasser, R. s'installa à Bienne (1621), où il devint professeur de latin et notaire impérial (1628). Il fut nommé pasteur à Pieterlen en 1629, mais Berne lui refusa la consécration, le considérant comme un athée. Chantre (1631), professeur de latin à Berne (1644) et à Bienne (1648-1651). R. publia, probablement en 1626, le célèbre calendrier Rosius, premier almanach en allemand du canton de Berne d'une certaine importance. Il écrivit des ouvrages de mathématiques, comme Ein newer kurtzer Bericht Von Zubereytung eines Visirstabs [...] (1627) et Nova institutio arithmetices (1649). Il se prononça pour le calendrier grégorien dans Zeit und Kirchen-Fried (1662) et décrivit la comète de 1664 dans Hochmercklichen Betrachtung (1665). La grande tour de Bienne, depuis laquelle il faisait ses observations astronomiques, reçut son nom.

Sources et bibliographie

  • J.H. Graf, Historischer Kalender oder der Hinkende Bot, 1896, 15-23
  • H. Türler, «Die Bewerbung des Jakob Rosius für die Pfarrei Pieterlen», in Bieler Neujahrsblatt, 1908, 32-42
  • W. et M. Bourquin, Biel, stadtgeschichtliches Lexikon, 1999, 345-346
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF