de fr it

Johann RudolfTschiffeli

12.12.1716 à Berne, 15.1.1780 à Berne, prot., de Berne. Fils de Johann Rudolf, bailli de Wangen, et de Susanna Dorothea née T. Frère de David Friedrich (->). Margarethe Steck, fille de Johann Friedrich, bailli de Trachselwald. Aide à la chancellerie de Berne, secrétaire du consistoire (1755-1780). T. et sa famille vécurent longtemps dans la précarité, puis leur situation s'améliora grâce à un gain de loterie (1770). Représentant important des physiocrates, il développa successivement les domaines du Kleehof à Kirchberg et d'Aspi près d'Aarberg en exploitations modèles renommées, fonda la Société économique de Berne (1759) et joua un grand rôle dans les échanges internationaux de plantes utiles (garance des teinturiers notamment). Il initia Johann Heinrich Pestalozzi à l'agriculture (1767-1768) et rédigea des lettres sur la stabulation (Briefe über die Stallfütterung, 1772), qui furent lues dans toute l'Europe.

Sources et bibliographie

  • H. Wahlen, Johann Rudolf Tschiffeli, 1716-1780, 1940
  • M. Stuber, «Kulturpflanzentransfer im Netz der Oekonomischen Gesellschaft Bern», in Wissen im Netz, éd. R. Dauser et al., 2008, 229-271
  • Ch. Pfister, «Futterklee und Jauchegrube - Johann Rudolf Tschiffelis "Briefe über die Stallfütterung"», in Kartoffeln, Klee und kluge Köpfe, éd. M. Stuber et al., 2009, 111-114
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 12.12.1716 ✝︎ 15.1.1780

Suggestion de citation

Stuber, Martin: "Tschiffeli, Johann Rudolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 12.04.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/026251/2011-04-12/, consulté le 01.03.2021.