de fr it

GotthardWeber

27.9.1734 (Johann Jakob) à Zoug, 27.11.1803 à Zoug, cath., de Zoug. Fils de Joachim Leonz et de Maria Anna Keiser. Gymnase à Zoug, collège jésuite à Lucerne. Entré chez les capucins à Altdorf (UR, 1753), lecteur de philosophie et de théologie à Stans (1764), de théologie à Lucerne (1767), gardien à Sursee, Olten, Baden et Soleure, secrétaire du ministre provincial, ministre provincial des capucins suisses (1783-1786, 1789-1792 et 1795-1802). W. parvint à sauver la province en dépit de l'hostilité aux couvents qui régnait durant son troisième mandat, grâce à sa prudence sur la question du serment civique de la République helvétique et au bannissement de son confrère antirévolutionnaire et résistant Paul Styger. En 1802, il fut autorisé à rouvrir le noviciat de l'ordre. Il oeuvra en faveur des bibliothèques conventuelles et rédigea un ouvrage sur le pèlerinage de Rigi Klösterli (Rigyberg der Himmelskönigin […], 1789, 71894).

Sources et bibliographie

  • Arch. provinciales des capucins suisses, Lucerne
  • HS, V/2, surtout 80-81
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 27.9.1734 ✝︎ 27.11.1803