de fr it

Franz SamuelWild

7.9.1743 à Berne, 26.4.1802 à Pully, prot., de Berne. Fils de Franz David, greffier, et de Maria Fischer. Petit-fils de Marquard (->). 1) 1769 Louise Wiskofsky, fille de Fritz, intendant des fortifications de Magdebourg (divorce en 1782), 2) 1785 Katharina May, fille de Bernhard. Au service de Sardaigne (1765-1770), sous-bibliothécaire de la ville de Berne (1770-1771). Intendant des salines du gouvernement d'Aigle (dès 1771) et du Bévieux (dès 1779). En 1784, W. fut nommé ingénieur en chef, puis, en 1789, capitaine général des salines bernoises. Partisan de l'indépendance vaudoise, il renonça en 1798 à la bourgeoisie de Berne, demeurant jusqu'à sa mort directeur des salines de Bex, dont il tripla le rendement. Passionné par l'astronomie et la géodésie, il proposa d'unifier les poids et mesures suisses (1801). Membre de la Royal Society.

Sources et bibliographie

  • R. Wolf, Biographien zur Kulturgeschichte der Schweiz, 2, 1859, 269-298
  • A. Rivier, «François-Samuel Wild, ou comment un patricien bernois peut devenir patriote vaudois», in Revue hist. du mandement de Bex, 31, 1998, 26-34
  • L. Desponds, «Régale des sels et souveraineté cantonale», in Vaud sous l'Acte de Médiation, 1803-1813, éd. C. Chuard et al., 2002, 230-232
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF