de fr it

Franz JosefZwissig

12.8.1729 à Flüelen, 6.6.1793 à Altdorf (UR), cath., de Flüelen. Fils de Franz Anton, aubergiste, bailli et vice-landamman, et de Maria Anna Bessler. Noviciat chez les jésuites à Landsberg am Lech (Bavière, 1747), ordination à Eichstätt (Bavière, 1760). Maître de philosophie à Ellwangen (Souabe, 1762-1763), à Munich (1763-1765) et à l'université d'Ingolstadt (1765-1768). Z. enseigna la théologie à Augsbourg (1768), à Soleure (1769-1770), à Neuburg an der Donau (Haute-Bavière, 1770-1771), à l'université de Dillingen (1771) et à Fribourg-en-Brisgau (1771-1773). Après la suppression de l'ordre des jésuites (1773), il fut professeur de théologie au collège de Lucerne (1774-1778), puis curé et commissaire épiscopal à Altdorf. Auteur de traités philosophiques et théologiques.

Sources et bibliographie

  • C. Sommervogel, éd., Bibliothèque de la Compagnie de Jésus, 8, 1898, 1546 (avec liste des œuvres)
  • HS, VII, 454
  • F. Strobel, Schweizer Jesuitenlexikon, ms., 1986, 648
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Marti-Weissenbach, Karin: "Zwissig, Franz Josef", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 01.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/026298/2012-11-01/, consulté le 26.10.2020.