de fr it

MichaelSchmid

Mentionné de 1500 à 1538, de Feldkirch. Fils de Mathis, conseiller de la ville de Feldkirch. Etudes à Ingolstadt (1500), Vienne (1501-1502), Fribourg (1509, notaire de l'université en 1509-1510), licence en l'un et l'autre droits. Clerc de l'évêché de Coire en 1513, S. obtint un canonicat du pape Jules II. La même année, une directive pontificale le nomma chantre de Coire; c'est à ce poste qu'il est attesté de 1513 à 1530. Vicaire général et juge ecclésiastique du diocèse (1513-1518), représentant de l'évêque (1518), administrateur des biens de l'église de Coire (1521). En 1521, S. gagna un procès concernant la paroisse de Feldkirch, dont il fut curé (1521-1533). Vicaire général et juge ecclésiastique du territoire du Sankt Luzisteig (1535 et 1538).

Sources et bibliographie

  • HS, I/1, 521, 565
En bref
Dates biographiques Première mention 1500 Dernière mention 1538
Indexation thématique
Religion (catholicisme)

Suggestion de citation

Brunold, Ursus: "Schmid, Michael", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 21.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/026323/2012-11-21/, consulté le 24.09.2020.