de fr it

Johann Franz Schenk vonStauffenberg

18.2.1658 à Lautlingen (Wurtemberg, auj. quartier d'Albstadt), 12.6.1740 à Messkirch (Wurtemberg), dans la cathédrale de Constance, cath. Fils de Wolfgang Friedrich et d'Anna Barbara von Werdnau. Après ses études à Dillingen (Bavière), S. fut sous-diacre et chanoine à Augsbourg (1682), chanoine non capitulaire (1683) et vicaire capitulaire (1704) à Wurtzbourg, chantre à Constance (1694). Ordonné prêtre à Meersburg en 1704, il fut consacré évêque de Constance en 1705. A côté des tâches ecclésiastiques, il s'efforça d'accroître le prestige, la position et les possessions de sa famille. Pour remédier à l'endettement du chapitre cathédral de Constance (env. 180 000 florins en 1706) et à la détérioration de sa situation financière après la seconde guerre de Villmergen (1712), qui lui avait fait perdre une partie des impôts payés par les Confédérés, S. institua en 1715 une chambre des finances. L'incorporation de la prévôté du chapitre à la mense épiscopale ne produisit pas les effets attendus, sans doute à cause du développement simultané de la cour épiscopale. Le prince-évêque tenta de transférer sa résidence et le grand séminaire de Meersburg à Constance, mais les autorités de la ville refusèrent de procéder à l'indispensable échange de terres. Il fut en conflit, comme ses prédécesseurs, avec le prince-abbé de Saint-Gall à propos des compétences juridiques de l'évêque dans le territoire de l'abbaye. Une querelle l'opposa aussi au nonce à Lucerne, qui avait obtenu de la curie le retrait des pleins pouvoirs accordés à S. en 1732. C'est seulement avec l'abbaye de Saint-Blaise (1731) et avec le bailliage de l'ordre teutonique d'Alsace et Bourgogne (1739), qu'il parvint à régler, par voie de traité, l'exercice de leurs droits réciproques.

Sources et bibliographie

  • HS, I/2, 435-442
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.2.1658 ✝︎ 12.6.1740

Suggestion de citation

Frey, Herbert: "Stauffenberg, Johann Franz Schenk von", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 20.02.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/026344/2012-02-20/, consulté le 22.11.2020.