de fr it

AngeloUmiltà

20.10.1831 à Montecchio Emilia (Emilie-Romagne), 15.10.1893 à Neuchâtel, de La Coudre (auj. comm. Neuchâtel) en 1883. Fils de Giuseppe et de Maria Campanini. Françoise Emma Jeanrenaud. Enfance marquée par les activités de Carbonaro du père. Autodidacte, U. apprend à lire à 13 ans, mais doit abandonner ses études en 1848 pour participer avec ses frères aux guerres d'Indépendance italiennes. En 1867, il siège au comité central de la Ligue de la paix et de la liberté. Obligé de s'exiler en Suisse, il enseigne à Lugano pendant deux ans, puis s'enrôle dans les volontaires de la Valteline avant de rejoindre les troupes garibaldiennes des Vosges. U. gagne ensuite Lyon, où il est correspondant de la Plebe d'Enrico Bignami et du Gazzettino Rosa. De retour en Suisse, suite aux requêtes d'extradition de l'Italie (1870 et 1873), il rédige un Mémoire adressé au Conseil fédéral suisse (1873) et obtient gain de cause. Professeur agrégé (1877) puis ordinaire (dès 1878) d'italien et d'économie politique (dès 1883) à l'académie de Neuchâtel, U. réalise des études pionnières sur la camorra et la mafia, la colonisation italienne en Afrique et l'utopie de la paix. En 1891, il collabore à la création du Bureau international de la paix à Berne.

Sources et bibliographie

  • L'hist. d'une utopie: l'idée de la paix à travers les siècles, 1911 (avec biogr.)
  • M. Bernabei, Il pensiero e l'opera di Angelo Umiltà, 1994
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.10.1831 ✝︎ 15.10.1893

Suggestion de citation

Grossi, Verdiana: "Umiltà, Angelo", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.03.2014. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/026411/2014-03-04/, consulté le 16.01.2021.