de fr it

Chambrier

Camérier

A l'origine, terme désignant le détenteur d'une des quatre charges de la cour mérovingienne. Le chambrier (lat. camerarius, all. Kämmerer) administrait les recettes et gérait la maison royale. Il lui incombait de veiller à la garde-robe et à la sécurité du souverain, de même qu'il avait la responsabilité des frais de la cour. Le mot prit vite un sens plus large (la "chambre" étant assimilée au "fisc") et un office de chambrier fut instauré par des cours princières, ecclésiastiques ou séculières, puis dans des abbayes et des chapitres (à Saint-Gall dès le XIIe s., au Grossmünster de Zurich depuis le XIIIe s.). Les tâches assumées par le titulaire pouvaient varier considérablement. Elles allaient de la charge honorifique, tenue de père en fils par une famille noble, à la responsabilité des vêtements et chaussures à l'intérieur d'un monastère, en passant par l'administration, la plupart du temps confiée à un laïc, des recettes et des dépenses d'un chapitre.

Sources et bibliographie

  • HRG, 2, 574-576
  • HS, III/I, 1207
  • LexMA, 5, 885-889
  • A. Zangger, Grundherrschaft und Bauern, 1991, 119