de fr it

Traité deVervins

Le traité de Vervins, signé le 2 mai 1598 entre l'Espagne et la Savoie d'une part, la France de l'autre, mit fin à la guerre opposant les rois Philippe II et Henri IV. Il renouvela dans une large mesure les traités de Cateau-Cambrésis de 1559. L'Espagne ayant renoncé à toutes ses prétentions territoriales envers la France et s'étant retirée des régions occupées, les deux monarchies connurent une brève période de coexistence pacifique. Les cantons confédérés et leurs alliés furent intégrés au traité de paix, mais l'Espagne s'opposa dans un premier temps à ce que Genève y fût mentionnée expressément. Ce traité, conclu alors que les armées étaient épuisées, s'avéra de nature instable. Dans les années qui suivirent, la Confédération devint le théâtre principal de la confrontation franco-espagnole, qui se joua provisoirement sur le terrain diplomatique. Le traité de Vervins fut important surtout pour Genève, puisque la ville y fut intégrée rétrospectivement par le biais de la paix de Saint-Julien, signée en 1603, après l'échec de la tentative d'invasion savoyarde de 1602 (Escalade).

Sources et bibliographie

  • A.E. Imhof, Der Friede von Vervins 1598, 1966
  • C. Vidal, F. Pilleboue, éd., La paix de Vervins, 1598, 1998
  • J.-F. Labourdette et al., éd., Le traité de Vervins, 2000