de fr it

KasparKoch

2.11.1742 à Sarmenstorf, juillet 1805 (lors d'une ascension au Rigi?), dit l'Abbé K. Fils de Jakob et d'Anna Maria Schüepp. Collège des jésuites de Soleure et Lucerne, deux ans de théologie à Fribourg et deux à Lucerne (1764-1768), ordonné prêtre en 1768. Vicaire à Romoos (1769-1770), vicaire ad interim à Entlebuch (1770), vicaire à Ruswil (1770-1774), chapelain à Ettiswil (prébende de Marie, prébende honorifique, 1774-1790), où il échoua dans un projet scolaire progressiste et expérimental (1787-1788). Aumônier militaire à Lucerne dès 1790. K. était l'un des ecclésiastiques lucernois favorables aux idées les plus radicales des Lumières. En 1793, il accueillit la Révolution avec enthousiasme. Il créa la Société de lecture de Lucerne en 1786 et fut membre de la Société helvétique. Il quitta l'Eglise en 1798 et occupa d'abord la fonction d'agent national de la ville, puis d'accusateur public (procureur) de 1798 à 1801. Il rédigea des tracts et des pamphlets anticléricaux.

Sources et bibliographie

  • P. Bernet, Der Kanton Luzern zur Zeit der Helvetik, 1993
  • J. Bannwart, W. Hörsch, Luzerner Pfarr- und Weltklerus 1700-1800, 1998
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.11.1742 ✝︎ juillet 1805
Indexation thématique
Religion (catholicisme)