de fr it

AugustinSchibig

22.12.1766 à Schwytz, 16.1.1843 à Schwytz, cath., de Schwytz. Fils de Johann Josef, maçon, et de Maria Julia Theiler. Gymnase à Schwytz, études de théologie au Collegium helveticum à Milan et à Pavie, ordination à Constance (1790). Vicaire à Wangen (SZ, 1791-1795), primissaire et maître d'école à Iberg (1795-1806), primissaire et chapelain de l'hôpital à Schwytz (1806-1843). Adepte des Lumières, S. lutta pour améliorer l'instruction et développer l'aide aux pauvres (hospice et maison de travail à Schwytz). A son initiative furent fondées la Caisse d'épargne (1812) et la Société des bourgeois de Schwytz (1826). S. écrivit une description du canton sous forme de dictionnaire (Historisches über den Kanton Schwyz von A bis Z), mais le gouvernement conservateur en interdit l'impression, considérant que l'auteur faisait preuve d'une trop grande liberté de pensée. Gerold Meyer von Knonau utilisa le manuscrit pour rédiger le volume consacré au canton de Schwytz dans la collection Historisch-geographisch-statistisches Gemälde der Schweiz (1835).

Sources et bibliographie

  • E. Horat, P. Inderbitzin, «"Historisches über den Kanton Schwyz"», in MHVS, 92, 2000, 43-157; 96, 2004, 33-123
  • E. Horat, «Das Armenwesen in Schwyz zu Beginn des 19. Jahrhunderts», in MHVS, 97, 2005, 135-174
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 22.12.1766 ✝︎ 16.1.1843