de fr it

JosephHelg

1720 à Lenggenwil (aujourd'hui commune de Niederhelfenschwil), 27.4.1787 à Ricken, catholique, probablement de Lenggenwil. Fils de Johannes, président du tribunal de Lenggenwil. On ignore quelle fut la formation de Joseph Helg, chapelain à Mosnang en 1748 et premier curé de la paroisse de Libingen, formée à son instigation en 1751. C'est à Libingen également qu'il fonda, sans soutien financier, une maison de prière, qui devint plus tard le couvent des bénédictines de Glattburg, au sein duquel il introduisit l'Adoration perpétuelle (1760). Dès 1763, il fut également curé à Bernhardzell. En 1766, il se retira à Gommiswald pour y fonder le couvent de Berg Sion, à nouveau sans disposer d'une base matérielle suffisante. Deux autres fondations de couvent échouèrent, l'une à Jestetten, l'autre à Rome. Il se déroba au procès qui lui fut intenté par l'ordinariat épiscopal de Constance en prenant la fuite. En 1783, il devint le premier curé de Ricken (paroisse à partir de 1786). De par sa ferveur religieuse, Joseph Helg fut une figure sacerdotale contrastée.

Sources et bibliographie

  • Helvetia Sacra, III/1, 1986, 205-208, 1807; IV/3, 2002, 181-197, 208-212
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1720 ✝︎ 27.4.1787