de fr it

Maria EuphemiaDorer

7.10.1667 à Baden, 4.3.1752 à Fribourg-en-Brisgau, cath., de Baden. Fille de Kaspar, médecin. D. prononça ses vœux en 1688 au couvent des ursulines Mariahilf de Lucerne, où elle créa une congrégation du Sacré-Cœur de Jésus avant 1697. Elle vécut de 1699 à 1715 au couvent des ursulines de Fribourg-en-Brisgau, filiale nouvellement créée de celui de Lucerne, dont elle fut supérieure. A ce titre, elle surveilla la construction du monastère et de son église. A nouveau à Lucerne de 1715 à 1724, elle retourna à Fribourg-en-Brisgau, où elle fut supérieure jusqu'en 1734, puis maîtresse des novices. D. mena une vie profondément religieuse et ascétique. Elle eut des visions et des inspirations divines qu'elle consigna. Ses restes furent transférés en 1901 de l'église des ursulines à l'institut catholique à Fribourg-en-Brisgau.

Sources et bibliographie

  • H. Albisser, Die Ursulinen zu Luzern, 1937, 238-246
  • G. Schalk, Festschrift zum 250-jährigen Bestehen des Klosters Sankt Ursula in Freiburg im Breisgau, 1946
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 7.10.1667 ✝︎ 4.3.1752