de fr it

JacquelineBerenstein-Wavre

26.12.1921 à Merkwiller-Pechelbronn (Alsace), 22.01.2021 à Genève, protestante, de Neuchâtel et Genève. Fille de Robert Wavre, ingénieur, et d'Esther née de Montmollin. 1970 Alexandre Berenstein. Après avoir obtenu la maturité et fait des études d'assistance sociale en France, Jacqueline Wavre enseigna dans diverses écoles, notamment à Genève, y introduisant entre autres l'orientation professionnelle. Membre du Parti socialiste, elle fut élue au Conseil municipal (législatif) de la Ville de Genève (1963-1973) – et fut la première femme à le présider (1968-1969)–, puis députée au Grand Conseil genevois (1973-1989, présidente en 1989). Présidente de l'Alliance de sociétés féminines suisses (1975-1980) et de la Fondation du Collège du travail, elle fut soucieuse de sauvegarder la mémoire ouvrière et de revaloriser le travail domestique. Jacqueline Berenstein-Wavre fut l'une des initiatrices de l'article constitutionnel sur l'égalité des droits entre hommes et femmes, adopté en 1981. Elle fut une membre active d'associations pour la paix et fit partie du comité de rédaction du mensuel Femmes suisses et le mouvement féministe dès 1965.

Sources et bibliographie

  • Berenstein-Wavre, Jacqueline: Ménagère aujourd'hui. Résultat d'une enquête sur le budget temps-ménage de 1300 femmes de Suisse romande, 1974.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Jacqueline Berenstein (nom de mariage)
Jacqueline Wavre (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 26.12.1921 ✝︎ 22.1.2021

Suggestion de citation

Liliane Mottu-Weber: "Berenstein-Wavre, Jacqueline", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 08.03.2021. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/026528/2021-03-08/, consulté le 25.06.2022.