de fr it

EtienneHervé

28.4.1817 à Genève, 8.1.1868 à Genève, prot., de Genève. Fils d'Etienne, teinturier puis propriétaire, et de Marie Antoinette Renaud. Louise Elisabeth Heyer, fille de Jean, pasteur. Etudes de droit. Avocat, puis substitut du procureur général (1848-1851), H. est nommé procureur général (1851-1864) à la faveur de l'affaire François Joseph Schnepp, agent de la police française surpris en 1849 à transmettre des renseignements militaires. Député radical au Grand Conseil genevois (1852-1854, 1858-1864). Rédacteur du rapport de minorité sur la révision constitutionnelle qui est rejetée en votation (1862). En 1863, H. ouvre une information judiciaire contre le Cercle des étrangers, soupçonné par le parti indépendant d'abriter une maison de jeux. L'établissement doit fermer, ce qui précipite le déclin de James Fazy. H. se retire de la vie politique après l'échauffourée du 22 août 1864, qui suit la proclamation des résultats électoraux défavorables à James Fazy.

Sources et bibliographie

  • Livre du Recteur, 4, 50
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.4.1817 ✝︎ 8.1.1868

Suggestion de citation

Herrmann, Irène: "Hervé, Etienne", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 20.05.2008. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/026538/2008-05-20/, consulté le 24.11.2020.