de fr it

Maria JosephaMüller

28.2.1748 (Maria Anna Verena) à Altenburg près de Rheinau (Bade), 22.12.1820 près de Pannonhalma (Hongrie), cath., probablement d'Altenburg. Fille de Josef Dominik et de Maria Anna Rüeger. Séjour au couvent de Fahr (1764), professe au couvent d'In der Au près d'Einsiedeln (1766), mère supérieure (1771). M. y fit restaurer les bâtiments conventuels et l'église (nouvel orgue). Une fois son statut juridique éclairci, le temporel put être partiellement affermé. La broderie d'art (parements) et l'encadrement de reliques formèrent une nouvelle source de revenus. M. introduisit l'adoration perpétuelle sur le modèle du couvent de Glattburg. En 1786, elle accueillit une non-religieuse, Aloisia Hasler, dans la communauté, provoquant de graves dissensions au sein de la congrégation. En 1798, les religieuses s'enfuirent devant les Français, et M. trouva refuge au couvent d'Amtenhausen (Bade). Après un bref retour à In der Au, elle dut s'enfuir à nouveau (1799). Elle s'installa en Hongrie à proximité de l'abbaye de Pannonhalma, où elle est enterrée.

Sources et bibliographie

  • HS, III/1, 1726-1727
  • M.R. Schmid, Frauenkloster in der Au bei Einsiedeln, 2005
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.2.1748 ✝︎ 22.12.1820
Indexation thématique
Religion (catholicisme)