de fr it

Himely

Famille bourgeoise de La Neuveville, où Rudolf Heimly est cité en 1482. Au début du XVIIe s., elle se divisa en deux branches. A la première, éteinte, appartiennent Jehan, notaire, maître-bourgeois de La Neuveville (1673-1681), Jean-François (1690-1763), notaire, condamné au bannissement après les Troubles de 1734 et Jacques-Antoine (1745-1828), capitaine au régiment de Reinach. La seconde se sépara en deux rameaux, dont l'un émigra. François-Louis, (✝︎1795), fils de Pétremand, horloger à Colmar, fut secrétaire privé du duc de Brunswick et son fils Charles (1772), oculiste célèbre, professeur à Göttingen. L'autre rameau donna à La Neuveville des horlogers, un médecin-chirurgien du roi de Prusse (Barthélemy, 1712-1800), et au Jura plusieurs pasteurs: Jacques (1706-1780), Barthélemy-Henri (1724-1789), Bénédict-Amédée (1743-1829) et Samuel (1759-1837). La famille compta aussi des peintres et graveurs, notamment Sigismond (1801-1866), établi à Paris, et son fils Henri-Arnold (1836), illustrateur d'importants ouvrages scientifiques. Elle semble éteinte en Suisse.

Sources et bibliographie

  • G. Amweg, Les Arts dans le Jura bernois et à Bienne, 1, 1937, 311-314, 454-460; 2, 1941, 202
  • O. Clottu, «Les familles de La Neuveville, leur origine et leur destinée», in Actes SJE, 1949, 95-96
  • Th.R. Frêne; A. Bandelier et al., éd., Journal de ma vie, 5, 1993, 483-484
En bref
Variante(s)
Himly