de fr it

Schaffter

Famille jurassienne, descendant de deux frères, Lorenz (vers 1574) et Hans (vers 1549), venus du Gessenay. Dès 1544, ils avaient repris en fief la vacherie Starck, soit l'essentiel des terres de la Haute Montagne de Moutier. Cette famille étendit rapidement son emprise sur les métairies voisines. Des fils de Lorenz, Abraham et Hans, sont issues les lignées qui sont devenues bourgeoises de Soulce au XVIIe s., de Courtételle en 1721, de Metzerlen en 1758. Les descendants de Hans, restés sur la Montagne de Moutier, obtinrent seulement en 1777 et 1817 la bourgeoisie de cette commune. Aux XVIIe et XVIIIe s., les S. ont également résidé momentanément sur la Montagne de Diesse, en Haut-Erguël, à Bassecourt, Delémont et Porrentruy. Plus qu'aucune autre, la famille S. a touché presque toutes les régions de l'ancien évêché de Bâle. De la lignée des S. propriétaires du moulin de Courtételle de 1712 au XXe s., est issu Roger (->), l'un des pères fondateurs du canton du Jura.

Sources et bibliographie

  • J.-Ph. Gobat, «Une famille ancestrale jurassienne», in Actes SJE, 1989, 205-208
  • J. Baour, Généal. des familles Quiquerez-Saunier, 1990, 183-241