de fr it

Johann KasparLuthiger

29.10.1710 à Zoug, 9.2.1797 à Zoug, cath., de Zoug. Fils de Johann Wilhelm, aubergiste et bailli, et de Katharina Mangold. 1) Anna Margaritha Uttinger, fille de Johann Kaspar, aubergiste, 2) Katharina Barbara Muos, fille de Karl Amade, peintre et conseiller. Beau-frère de Joseph Leonz Andermatt. Aubergiste. Membre du Conseil (1735-1764), amman du canton de Zoug (1749-1752 et 1758-1761), bailli de Hünenberg (1749-1751), délégué à la Diète (1746-1759), préposé à la réception de la pension française et à sa distribution dans la ville de Zoug (1748-1764). Originaire des environs de Zoug, ambitieux et parlant plusieurs langues, L. acquit de grandes richesses. Il s'assura, notamment grâce à sa fonction de répartiteur des pensions, une position dominante dans le canton et fut avec le vice-amman Franz Michael Bossard et les ammans Joseph Leonz Andermatt, Ambros Uhr et Josef Anton Heinrich à la tête d'un régime qui laissait de côté les vieilles familles de la ville. Personnalité du parti profrançais des Doux, il fut renversé et banni lors de la seconde affaire des Durs et des Doux (Harten- und Lindenhandel, 1764-1765). Après l'amnistie de 1768, il rentra au pays mais n'y joua plus de rôle politique.

Sources et bibliographie

  • AFam Luthiger, StAZG
  • U. Ess, Der zweite Harten- und Lindenhandel in Zug, 1764-1768, 1970
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF