de fr it

Guerre desOignons

Nom donné à une révolte paysanne qui toucha le territoire lucernois en 1513, avec des prolongements jusqu'en 1515. Contemporaine du soulèvement de Köniz et de rébellions soleuroises et zurichoises, la guerre des Oignons eut pour cause le malaise des sujets face à la politique des pensions et au recrutement de mercenaires; mais elle fut, plus généralement, une réaction contre le renforcement de la domination des autorités urbaines sur les campagnes, au mépris des anciens droits.

Des rumeurs sur les grosses pertes subies par les Confédérés face aux Français lors de la bataille de Novare (6 juin 1513) servirent de détonateur, alors qu'au même moment des bénéficiaires de pensions sans scrupules (comme Petermann Feer et Hans Ratzenhofer) recrutaient pour le compte du roi de France. Plusieurs milliers de rebelles vinrent assiéger Lucerne pendant trois jours (4-6 juillet 1513). Ils firent des ravages dans les potagers entourant la ville, d'où le nom de guerre des Oignons. Ils se retirèrent après avoir obtenu certaines concessions en matière d'autonomie, de fiscalité et de politique extérieure. Le calme revint, mais des troubles sporadiques éclatèrent encore ici et là. Ils cessèrent en janvier 1515 avec l'incarcération de plus de cinquante insurgés, l'exécution du meneur Hans Heid et la fuite de Rudolf Mettenberg. Celui-ci fut exécuté en 1516 pour les mêmes motifs.

Sources et bibliographie

  • K. Messmer, P. Hoppe, Luzerner Patriziat, 1976, 70, 88
  • P. Spettig, Der Zwiebelnkrieg, mém. lic. Zurich, 1994