de fr it

Affaire deWerdenberg

En 1705, les sujets du bailliage glaronais de Werdenberg s'étaient vu retirer par le Conseil de Glaris, à l'instigation de la landsgemeinde, les franchises de 1667 et 1687, qui garantissaient leur autonomie et leurs droits d'usage face au bailli. Ils en demandèrent la restitution et, en 1719, refusèrent de rendre hommage au nouveau bailli. Les deux parties firent appel à la Diète, qui amena les sujets à prêter serment le 15 juillet 1720. Mais le conflit s'envenima parce que Glaris ne restitua pas leurs lettres de franchise aux gens de W., contrairement à ce qui leur avait été promis. En 1722, Glaris envoya des troupes, confisqua les biens des meneurs qui s'étaient enfuis et prononça des peines de mort, lesquelles ne furent toutefois pas exécutées. En 1725, une fois les sujets mâtés, Glaris procéda à des réaménagements en sa faveur, comme en 1525, s'assurant ainsi la haute main sur le bailliage jusqu'en 1798.

Sources et bibliographie

  • H. Tschirky, «Unruhen und Volksaufstände in der Grafschaft Werdenberg», in Werdenberger Jahrbuch, 18, 2005, 60-100
  • R. Schlaepfer, «Darstellung von grosser Spannweite: Der Werdenberger Landhandel in der Literatur», in Werdenberger Jahrbuch, 18, 2005, 113-123