de fr it

Affaire deStein am Rhein

L'affaire de S. est un exemple typique du XVIIIe s. de sujets révoltés contre les autorités. Bravant l'interdiction de Zurich, son seigneur, le Conseil de S., en septembre 1783, fit bon accueil à une demande prussienne de recruter des mercenaires dans le bourg. Lors de l'affrontement qui suivit, des troupes zurichoises occupèrent S. et arrêtèrent les deux meneurs de la rébellion, le bailli Johann Conrad Winz et son fils homonyme, secrétaire du tribunal. Le père fut condamné à dix ans d'emprisonnement - peine à laquelle il ne survécut pas -, le fils à un bannissement dont il revint en 1802 après avoir fait fortune en Guyane hollandaise (auj. Suriname); il s'établit aux abords des chutes du Rhin et représenta de 1805 à 1814 sa ville d'origine au Grand Conseil de Schaffhouse.

Sources et bibliographie

  • R. Pfaff, «Johann Conrad Winz», in Schaffhauser Biographien des 17., 18., 19. und 20. Jahrhunderts, partie 4, 1981, 379-386
  • GKZ, 2, 404-407