de fr it

AndréeAeschlimann-Rochat

12.1.1900 à Genève, 8.1.1990 à Zurich, prot., de Genève. Fille d'Ernest Auguste Rochat, pasteur, et de Julie Hélène Lavater. Erhard Aeschlimann, éditeur. Etudes musicales avec Emile Jaques-Dalcroze, à Genève, diplôme de piano au conservatoire de Genève, études de contrepoint avec André Gédalge (Paris), de composition avec Giacomo Orefice, Renzo Bossi (Milan), Ernst Wolff (Zurich) et Wladimir Vogel (Ascona). A. publia des critiques musicales dans plusieurs revues, souvent sous le pseudonyme de Jean Durand. Elle vécut de 1922 à 1964 à Milan et dès 1965 à Zurich. Membre de l'Association suisse des musiciens, elle composa des pièces atonales pour de petites formations dans un langage musical dense, parfois très sobre, et toujours rigoureux. Elle détruisit la plupart de ses compositions "pour n'encombrer personne".

Sources et bibliographie

  • T. Meyer, «Nur ein Blick zurück?», in Schweizer Komponistinnen der Gegenwart, 1985, 13-17 (avec liste des publ. et des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Andrée Aeschlimann (nom de mariage)
Jean Durand (pseudonyme)
Andrée Rochat (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 12.1.1900 ✝︎ 8.1.1990