de fr it

Philipp ChristophKayser

10.5.1755 à Francfort, 23.12.1823 à Zurich, prot. Fils de Johann Matthäus, organiste et organisateur de concerts, et de Christine Philippine née K. Célibataire. Cours de piano et de théorie musicale à Francfort et en Thuringe. K. fut étroitement lié au groupe Sturm und Drang, dont il mit en musique les poèmes. En 1775, il suivit Johann Kaspar Lavater à Zurich, où il enseigna le piano et la théorie musicale. Il composa et écrivit des poèmes et des essais, notamment pour le Deutscher Merkur et la Deutsche Chronik. En 1779, Goethe le chargea de la composition de l'opérette Jery und Bäteli et, en 1785, de Scherz, List und Rache. K. séjourna chez Goethe à Weimar (1781) et le suivit à Rome (1787). Lorsque son amitié pour le poète Goethe se fut refroidie, il revint à Zurich (1789). Maître de piano, membre de la loge Modestia cum Libertate (1775) et de la Société helvétique de musique. La partition de K. pour l'Egmont de Goethe s'est perdue.

Sources et bibliographie

  • E. Refardt, Der "Goethe-Kayser", 1950
  • G. Busch-Salmen, Philipp Christoph Kayser, 2007
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.5.1755 ✝︎ 23.12.1823