de fr it

François-BenjaminFilliez

30.8.1790 à Bruson (comm. Bagnes), 25.3.1865 à Moncenis (val d'Aoste), cath., de Bagnes. Fils de Jean-André et d'Anne-Marie Deslarzes. Novice au Grand-Saint-Bernard en 1808, profès en 1811, ordonné prêtre en 1813. Chapelain à Sembrancher (1814-1816), prieur claustral en 1816, prévôt du Grand-Saint-Bernard de 1830 à 1865 (le nouveau bâtiment de l'hospice du Simplon fut achevé en 1831-1835). F. joua un rôle actif en Valais entre 1839 et 1848 dans les conflits constitutionnels opposant les conservateurs catholiques (Vieille Suisse) aux libéraux-radicaux (Jeune Suisse). Président du comité central, confessionnellement modéré, il soutint le postulat libéral pour l'égalité politique du Bas-Valais en 1839. Mais sous l'emprise de l'affaire des couvents d'Argovie (1841), il se distança de la Jeune Suisse anticléricale et prit parti pour la Vieille Suisse. Comme il avait accordé un prêt de guerre au canton du Valais, membre du Sonderbund, la prévôté dut payer sa contribution après la défaite et fut placée sous séquestre en 1848. F. s'exila la même année et vécut jusqu'à sa mort aux environs d'Aoste.

Sources et bibliographie

  • HS, IV/1, 210-212
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.8.1790 ✝︎ 25.3.1865