de fr it

EmilDürr

3.12.1883 à Boujean (auj. comm. Bienne), 12.2.1934 à Bâle, prot., de Pratteln. Fils d'Emil, maître-boulanger, et d'Emma Schwab. 1) Maria Baumgartner, 2) 1927 Adrienne von Speyr. Etudes à Genève, Munich, Berlin et Bâle, où D. obtint son doctorat (1908), puis travailla aux Archives de l'Etat et aux Archives économiques suisses (Schweizerisches Wirtschaftsarchiv). Professeur extraordinaire dès 1918 et ordinaire de 1925 à sa mort accidentelle, à l'université de Bâle. En 1918, D. participa à l'organisation de la garde civique. Député libéral au Grand Conseil bâlois depuis 1920. D. appartint à cette nouvelle génération d'historiens qui tentèrent de mettre en rapport les aspects sociaux, économiques et culturels avec l'histoire politique. Cela vaut pour ses études sur le XVe s., qui dépeignent une Confédération où les conflits dominent, comme pour ses travaux sur les XIXe et XXe s., où il thématise l'"intrusion" de l'économie dans la politique. Il développa la thèse toujours actuelle que la nature profonde des Suisses est paysanne et que la démocratie helvétique est l'œuvre de paysans depuis ses origines alpines médiévales jusqu'au mouvement démocratique du XIXe s. D. est en outre célèbre pour ses travaux sur Jacob Burckhardt, dont une partie seulement fut publiée après sa mort.

Sources et bibliographie

  • Neuzeitliche Wandlungen in der schweizerischen Politik, 1928
  • Die Politik der Eidgenossen im 14. und 15. Jahrhundert, 1933
  • Urbanität und Bauerntum in der Schweiz, 1934
  • E. Vischer et al., Hermann Bächtold, Emil Dürr und der Historische Zirkel Basel, 1984
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF