de fr it

Johann HeinrichGelzer

17.10.1813 à Schaffhouse, 15.8.1889 à Witwald (comm. Eptingen), prot., de Bâle. Fils de Johann Heinrich, menuisier. 1844 Julie Sarasin, fille de Karl, de Bâle. Etudes d'histoire et de théologie aux universités de Zurich, Iéna, Halle et Berlin, doctorat à Iéna (1836), habilitation à Bâle (1839). Professeur extraordinaire d'histoire de la littérature à l'université de Bâle (1843). Professeur ordinaire d'histoire à l'université de Berlin et conseiller du roi de Prusse Guillaume IV (1844-1850). De retour à Bâle (1850), G. édita les Protestantische Monatsblätter für innere Zeitgeschichte (1853-1870). Dans l'affaire de Neuchâtel (1856-1857), il servit de médiateur entre la Suisse et la Prusse. Homme de confiance du grand-duc de Bade Frédéric Ier (vers 1860), conseiller d'Etat badois (1866). Docteur honoris causa de la faculté de théologie de l'université d'Iéna (1886).

Sources et bibliographie

  • Die letzten drei Jahrhunderte der Schweizergeschichte, 1838-1839
  • AFam, StABS
  • F. Curtius, [Johann] Heinrich Gelzer, 1892
  • E. Bonjour, Heinrich Gelzers Vermittlungstätigkeit im Neuenburger Konflikt 1856-1857, 1930
  • C. Wall, Heinrich Gelzer, 1950
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 17.10.1813 ✝︎ 15.8.1889