de fr it

KarlMeyer

21.11.1885 à Buchs (Dagmersellen), 30.11.1950 à Kreuzlingen, catholique, de Buchs. Fils de Maria Verena Meier, servante. 1924 Alice Wegenstein, juriste. Gymnase à Lucerne, études d'histoire (notamment avec Gerold Meyer von Knonau, Wilhelm Oechsli, Eduard Fueter) et de droit (notamment avec Max Huber) à Zurich, doctorat en 1911. Maître au gymnase de Lucerne dès 1912, professeur d'histoire médiévale à l'université de Zurich (1920-1945), privat-docent d'histoire moderne à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (1928-1945). Karl Meyer cessa toute activité professionnelle à la suite d'une attaque d'apoplexie. Ses recherches portèrent d'abord sur l'autonomie administrative des vallées et villes d'Italie du Nord au Moyen Age. Il mit en évidence l'influence exercée par le mouvement communal en Italie sur la naissance de la Confédération. La description qu'il fit de la lutte menée par la Suisse primitive pour sa liberté (sur la base des chroniques), suscita un vif intérêt pendant la Deuxième Guerre mondiale. Lors de nombreuses conférences, Karl Meyer mit sa forte personnalité au service de la défense spirituelle.

Sources et bibliographie

  • P. Guyer et al., éd., Aufsätze und Reden, 1952 (avec biographie et bibliographie)
  • Revue suisse d'histoire, 1, 1951, 110-115 (nécrologie). Online: e-periodica, consulté le 9.9.2019
  • Zürcher Taschenbuch, 72, 1952, 1951, 1-13
  • Neue Deutsche Biographie, 17, 1994, 358-359
  • G. Meister, Wissenschaft im Kampf ums Vaterland. Der Historiker Karl Meyer und die geistige Landesverteidigung, mémoire de licence, Université de Berne, 1995
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 21.11.1885 ✝︎ 30.11.1950

Suggestion de citation

Surchat, Pierre: "Meyer, Karl", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.01.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/027084/2008-01-22/, consulté le 30.11.2020.