de fr it

HansSchmidt

10.12.1893 à Bâle, 18.6.1972 à Soglio (auj. comm. Bregaglia), de Brugg. Fils de Carl (->). Frère de Georg (->). 1928 Elisabeth Imboden, fille de Johann Heinrich. Etudes d'architecture à Munich, diplôme à l'EPF de Zurich (1918, chez Karl Coelestin Moser). Séjour aux Pays-Bas (1920-1922). Coéditeur de la revue d'architecture ABC, Beiträge zum Bauen à Bâle. S. ouvrit un bureau à Bâle avec Paul Artaria (Artaria & Schmidt Architekten, 1926-1930) et fut cofondateur des Congrès internationaux d'architecture moderne (1928). Urbaniste en URSS (1930-1937), puis à nouveau à Bâle (1937-1955), il fut appelé à l'académie d'architecture de Berlin-Est en 1956 (doctorat honoris causa en 1963) où il resta jusqu'à son retour dans sa ville natale (1969). Parmi ses réalisations figurent divers immeubles d'habitation à Bâle et à Riehen (1925-1955), ainsi que la maison pour femmes seules (1927-1929) et l'hôpital des bourgeois de Bâle (1939-1946). Membre entre autres de la Fédération des architectes suisses, de la SIA, de L'Œuvre et de l'Union internationale des architectes. Cofondateur (1944) et député du PdT au Grand Conseil (1944-1955). Comme théoricien également, S. fut l'un des représentants les plus importants de l'architecture moderne et du Neues Bauen en Suisse.

Sources et bibliographie

  • Beiträge zur Architektur 1924-1964, 1965
  • Fonds, académie d'architecture de Berlin et ETH-GTA
  • U. Suter, Hans Schmidt, 1893-1972, 1993
  • Architektenlex., 484-485
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF