de fr it

MassimoCometta

"La leçon de chant", caricature anticléricale parue dans le journal satirique Il buon umore du 26 avril 1861 (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Bellinzona).
"La leçon de chant", caricature anticléricale parue dans le journal satirique Il buon umore du 26 avril 1861 (Archivio di Stato del Cantone Ticino, Bellinzona). […]

28.7.1810 à Arogno, 3.3.1900 à Arogno, cath., d'Arogno. Fils de Francesco et d'Agata née C. Francesca Maderni, de Capolago. Peintre, stucateur et caricaturiste, C. a laissé un journal qui donne de nombreux renseignements sur sa vie. Tout d'abord émigrant saisonnier, il s'établit définitivement à Arogno en 1850 et y exerça différents métiers; il exécuta des stucs et des peintures pour l'église et les maisons du village, le grand autel de l'église paroissiale et des sculptures de terre cuite, au nombre desquelles quatre stèles funéraires pour ses enfants, réalisées en 1884 et encore conservées au cimetière. Il fonda la section des carabiniers d'Arogno et participa à l'insurrection de 1839 qui fit triompher le parti libéral radical. Ses caricatures, réalisées entre 1851 et 1881, furent publiées dans des revues et des manifestes satiriques et anti-cléricaux tessinois. Esquissés rapidement, populaires et manichéistes, ses dessins (jamais signés) offrent une image intéressante de la vie politique et sociale agitée de ce temps, telle que la voyait un militant libéral.

Sources et bibliographie

  • APriv Arogno
  • L. Pedrini Stanga, «Massimo Cometta e l'arma della caricatura», in NMAH, 42, 1991, 450-460
Liens
Autres liens
SIKART
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.7.1810 ✝︎ 3.3.1900