de fr it

EugèneMichaud

13.3.1839 à Pouilly-sur-Saône (Bourgogne), 3.12.1917 à Berne, cath., puis cath.-chr., d'Epiquerez (1879). Fils de Claude-Henry et d'Anne-Marie Mahet. 1879 Sophie Brühl, fille de Louis. Enraciné dans le catholicisme libéral français du XIXe s. et influencé par Henri Lacordaire, M. appartint à l'ordre des dominicains de 1860 à 1864. Il se fit connaître auprès d'un large public comme prédicateur à l'église de la Madeleine, à Paris. Après l'adoption des dogmes de la primauté et de l'infaillibilité du pape par le concile Vatican I, il se sépara de Rome en 1872. Il se vit renforcé dans ses convictions par le chef spirituel des vieux-catholiques, Ignaz von Döllinger, auprès duquel il passa son doctorat en 1867 à Munich, et par Vladimir Guettée, qui avait adhéré à l'Eglise orthodoxe russe. Il s'engagea alors dans une polémique avec l'Eglise romaine à travers dix ouvrages, rédigés très rapidement. Il y développa un programme de réformes inspirées par les principes de "l'Eglise indivise des sept conciles œcuméniques", principes qu'il considérait comme réalisés au mieux par l'Eglise d'Orient. Il fut professeur de dogmatique et d'histoire ecclésiastique à la faculté vieille-catholique de l'université de Berne de 1876 à 1915; il enseigna en outre la langue et la littérature françaises à la faculté des lettres et fut recteur de 1892 à 1893. M. entretint d'étroites relations avec les orthodoxes russes, en particulier avec le théologien laïque Alexandre Kireev. Il propagea ses propositions de réformes dans la Revue internationale de théologie, synthèse monumentale des questions relatives à l'union des Eglises d'Orient et d'Occident, qu'il édita de 1893 à 1910 avec des collaborateurs orthodoxes, anglicans et vieux-catholiques. Dans les dernières années de sa vie, M. rédigea des ouvrages portant sur la philosophie des religions, dépourvus de contours très précis.

Sources et bibliographie

  • R. Dederen, Un réformateur catholique au XIXe s., 1963 (avec liste des œuvres)
  • H. Aldenhoven, «Michaud», in Gegen die Gottvergessenheit, éd. S. Leimgruber, M. Schoch, 1990, 506-512
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.3.1839 ✝︎ 3.12.1917