de fr it

Département social romand

Le Département social romand (DSR) fut fondé en 1919 par des membres de l'Union chrétienne de jeunes gens (UCJG) et des sociétés romandes de la Croix-Bleue (Abstinence). Son but était de construire et d'exploiter des cantines ouvrières et des maisons du soldat qui ne serviraient pas d'alcool et où l'on propagerait les valeurs chrétiennes. Après l'expérience de la grève générale de 1918, le DSR misa sur la modération et l'intégration sociale. Il regroupa et se chargea des activités de la commission militaire, qu'il codirigeait depuis 1901, et des commissions de l'industrie et de l'éducation, nées durant la guerre. Il reprit la première maison du soldat ouverte par la Croix-Bleue en 1882 à Lausanne, de même que les quinze autres fondées avec l'UCJG durant la Première Guerre mondiale. S'y ajoutèrent des foyers de travailleurs, des foyers du soldat (qui suivent la troupe) et, à partir de 1929, des cantines pour les employés des chemins de fer et des trams, en Suisse romande essentiellement. Au début du XXIe s., le DSR est un important restaurateur d'entreprises. En Suisse alémanique et au Tessin, le Schweizer Verband Volksdienst (SV-Service), d'inspiration plus féminine, poursuit depuis 1914 des tâches analogues.

Sources et bibliographie

  • Th. Geisendorf-Des Gouttes, Servir ceux qui servent, 1939
  • 50 ans Département social romand, 1969
  • DSR news, 1997-