de fr it

MaxNeuenschwander

30.8.1930 à Oberdiessbach, 9.2.2021 à Berne, protestant, de Höfen. Fils de Paul Neuenschwander, politologue et agriculteur, et de Johanna née von Mühlenen. Beatrice Hess. Max Neuenschwander fréquenta le gymnase à Berne (1945-1949), puis fit des études de droit à l'Université de Berne (1949-1956). Après avoir obtenu le brevet d'avocat bernois (1956), il fut greffier à la cour suprême du canton de Berne (1956-1960). En 1960, il entra comme fonctionnaire à l'Office fédéral de l'air (ensuite Office fédéral de l'aviation civile), fut sous-directeur de la division du transport aérien, puis directeur de l'Office de 1987 à 1992. Neuenschwander contribua à la révision de la loi sur l'aviation et à la négociation d'accords bilatéraux sur le transport aérien. En 1955, il participa à la création du mouvement Jeune Berne (bourgeois de gauche) et préconisa des mesures de protection de l'environnement s'appliquant aussi à l'aviation civile. Il représenta la Suisse dans la Commission européenne de l'aviation civile et présida de 1988 à 1994 le conseil d'administration de la Société suisse de contrôle du trafic aérien Swisscontrol.

Sources et bibliographie

  • Der Bund, 25.2.1992.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.8.1930 ✝︎ 9.2.2021

Suggestion de citation

Sarah Brian Scherer: "Neuenschwander, Max", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.10.2021, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/027572/2021-10-25/, consulté le 21.05.2022.