de fr it

Dörig

Famille d'hôteliers de la région de l'Alpstein, qui construisit de nombreux hôtels, refuges et chemins. En 1846, Jakob (1811-1884) ouvrit la première auberge sur le Säntis; elle est restée aux mains de la famille, sauf en deux brèves interruptions. En 1850, il bâtit le premier restaurant du Hohe Kasten, en 1857, l'auberge Ruhsitz et en 1861, l'auberge Rebstock à Brülisau. Andreas Anton (1842-1893) a construit l'auberge de l'Ebenalp, Josef Anton (1835-1913) celle de la Meglisalp (1861), Johann Baptist (1822-1906) celle de la Seealp (1878) et Franz (1868-1918) celle du Schäfler (1913-1914). Le restaurant Aescher appartint aussi temporairement à la famille.

Sources et bibliographie

  • AWG, 357-358
  • J. Signer, Appenzellische Geschichtsblätter, cah. 11, 1947; cah. 4, 1948; cah. 8, 1953; cah. 3-4, 1954
  • H. Grosser, «Die Erschliessung des Alpsteins», in IGfr., 9, 1962, 70-77