de fr it

Giovanni BattistaCarlone

16.2.1603 à Gênes, 1683/1684 à Parodi (Piémont), cath., de Rovio. Fils de Taddeo (->). Frère de Giovanni (->). Nicoletta Scorza. Apprentissage dans l'atelier de son frère, puis séjour florentin auprès de Domenico Cresti dit le Passignano et voyage à Rome. En 1621, C. se trouvait à Gênes, où il travailla avec son frère aux cycles de fresques de l'église des jésuites et de celle de la Santissima Annunziata del Vastato (1627-1628). A la mort de son frère, il acheva en 1631-1632 une série de fresques à Saint-Antoine de Milan et le retable de la chapelle de Sainte-Marie-des-Grâces dans l'église Saint-Laurent à Lugano. De retour à Gênes, il imposa son style narratif aux plus importantes œuvres réalisées pour des églises conventuelles et pour des demeures patriciennes ligures.

Sources et bibliographie

  • E. Gavazza, La grande decorazione a Genova, 1974
  • M. Bartoletti, L. Damiani Cabrini, I Carlone di Rovio, 1997
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Damiani Cabrini, Laura: "Carlone, Giovanni Battista", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.09.2003, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/027624/2003-09-03/, consulté le 23.01.2021.