de fr it

BeatHerbort

10.1.1692 à Berne, 29.5.1767 à Berne, prot., de Berne. Fils de Beat, architecte, et d'Anna Zehender. 1723 Katharina Wyss, fille de Daniel, fondeur de cuivre, membre de la corporation des Tisserands. Etudes de théologie à Berne, candidat en 1721. Pasteur allemand à Vevey en 1723, H. renonça à ses charges et à son ministère en 1741 en raison de sa malentendance. En 1766, il publia une œuvre traitant de l'abus du serment par les gouvernements des républiques helvétiques et niait qu'il soit un acte sacramental. Son livre fut interdit par le Conseil secret de Berne, celui-ci jugeant que plusieurs de ses parties étaient offensantes pour le gouvernement et la religion. H. fut condamné à résidence surveillée pendant six ans et l'exercice de son ministère lui fut interdit.

Sources et bibliographie

  • H. Utz, «Ein Opfer der bernischen Zensur», in AHVB, 44, 1957, 99-137
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ≈︎ 10.1.1692 ✝︎ 29.5.1767

Suggestion de citation

Weibel, Andrea: "Herbort, Beat", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.03.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/027680/2004-03-18/, consulté le 29.11.2020.