de fr it

MargueriteFrey-Surbek

Marguerite Frey-Surbek devant la peinture murale qu'elle réalisait pour l'école d'arts appliqués de Berne. Photographie de Paul Senn, 1941 (Bernische Stiftung für Fotografie, Film und Video, Berne) © Fondation Gottfried Keller.
Marguerite Frey-Surbek devant la peinture murale qu'elle réalisait pour l'école d'arts appliqués de Berne. Photographie de Paul Senn, 1941 (Bernische Stiftung für Fotografie, Film und Video, Berne) © Fondation Gottfried Keller.

23.2.1886 à Delémont, 17.5.1981 à Berne, prot., de Münchenstein. Fille de Jean-Albert Frey, conservateur des forêts, et de Lisa Juliette Calame. 1914 Viktor Surbek. A Berne dès 1893, école des arts et métiers (1902-1904), leçons particulières avec Paul Klee (1904-1906). Séjours à Paris (1906-1911), formation auprès de Lucien Simon, Félix Vallotton, Maurice Denis et Edouard Vuillard. Avec son mari, F. fonda une école de peinture à Berne. Ses huiles et ses travaux graphiques témoignent de l'influence des mouvements impressionnistes, fauvistes et nabis. Ses premières œuvres sont d'une manière plutôt sombre et retenue, mais après son voyage en Italie de 1932, sa palette devient plus claire et vigoureuse. Elle a réalisé des portraits, des nus, des paysages, des intérieurs et des natures mortes, ainsi que quelques peintures murales.

Sources et bibliographie

  • DBAS, 350
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Marguerite Frey (nom de naissance)
Marguerite Surbek (nom de mariage)
Dates biographiques ∗︎ 23.2.1886 ✝︎ 17.5.1981

Suggestion de citation

Caviezel-Rüegg, Zita: "Frey-Surbek, Marguerite", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.03.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/027716/2005-03-03/, consulté le 30.11.2020.