de fr it

Hermann LevinGoldschmidt

11.4.1914 à Berlin, 29.3.1998 à Zurich, isr., de Zurich. Fils d'Hugo, conseiller de justice et notaire. 1962 Mary Bollag, fille de Léon, marchand d'art et galeriste. Forcé d'émigrer en Suisse en 1938, G. étudia la philosophie à l'université de Zurich (1938-1941, doctorat en 1941). Fondateur et directeur (1951-1961) de l'école juive libre de Zurich. Professeur invité dans des universités allemandes et suisses et chargé de cours dans diverses universités populaires dès 1953, professeur au séminaire pédagogique supérieur du canton de Zurich (1972-1985). Le concept philosophique de "dialogique", que G. développa dans l'ouvrage du même nom (Dialogik, 1948, augmenté en 1964) repose sur la reconnaissance que la liberté de contradiction (Freiheit für Wiederspruch, 1976) constitue un facteur irréductible de vérité. Le dialogue, au départ essentiellement judéo-chrétien, s'élargit ensuite aux cultures extra-européennes (Inde, Chine). Traducteur du Tao Te King (livre de la voie et de la vertu) en allemand (1984). La fondation Mary et Hermann Levin Goldschmidt-Bollag pour la dialogique a été créée en 1990. Docteur honoris causa de l'université d'Urbino, Croix d'honneur autrichienne des sciences et des arts (1996).

Sources et bibliographie

  • W. Goetschel, éd., Gesammelte Werke, 1-9, 1993
  • W. Goetschel et al., éd., Wege des Widerspruchs, 1984
  • J. Picard, «Vermächtnis als Frage der Zukunft», in Wissenschaft des Judentums, éd. J. Carlebach, 1992
  • W. Goetschel, éd., Perspektiven der Dialogik
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF