de fr it

Conrad vonRappard

18.8.1805 à Königsborn (comm. Unna, Westphalie), 8.6.1881 à Matten bei Interlaken, prot., de Westphalie et de Gerlafingen (1858). Fils de Konrad Gerhard, directeur du Conseil de justice (Justizdirektor), et d'Ottilie von Pilgrim. 1) 1838 Franziska Richter, 2) 1856 Albertine Engell. Etudes de droit dès 1824. Juge (1832-1844), exploitant minier dès 1840, propriétaire de domaines dans le Brandebourg dès 1844. Membre du cercle littéraire Tunnel über der Spree (1838). Député libéral de l'aile gauche du parlement de Francfort en 1848, R. fit partie du Rumpfparlament (ou parlement croupion) à Stuttgart après la dissolution de celui de Francfort, ce qui lui valut un procès pour haute trahison en 1849. Il se réfugia à Zurich et fut condamné par contumace en 1853 à quinze ans de réclusion, puis amnistié en 1858. Il fonda et dirigea en 1856 l'Institut Engell pour la microscopie à Wabern près de Berne. R. agrandit l'hôtel de Giessbach (1855) et transforma la pension Jungfrau-Blick à Matten pour en faire le Grand Hôtel Regina (1863). Auteur d'œuvres littéraires et d'écrits consacrés aux sciences naturelles.

Sources et bibliographie

  • K.-D. Wille, «Conrad von Rappard», in Der Herold, 47, 2004, 461-473
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Konrad von Rappard
Dates biographiques ∗︎ 18.8.1805 ✝︎ 8.6.1881