de fr it

WilhelmSchulz

3.3.1797 à Darmstadt, 9.1.1860 à Hottingen (auj. comm. Zurich), prot., Allemand, de Seltisberg (1843). Fils de Johann Ludwig Adolf, archiviste, et de Dorothea Friederike Vietor. 1) 1828 Caroline Sartorius, 2) 1847 Anna Katharina Bodmer, fille de Johann Georg, ingénieur. Carrière d'officier en Hesse. Etudes de droit (1821-1823), doctorat ès lettres (1831) à Erlangen. Membre des "Noirs de Giessen" (qui voulaient réaliser l'unité allemande), condamné en 1834 à cinq ans de forteresse, S. s'enfuit à la fin de 1834 à Strasbourg, où il se lia d'amitié avec Georg Büchner. Emigré à Zurich en septembre 1836, il s'installa ensuite à Hottingen (1837-1860). Membre du Comptoir littéraire. Ami de Gottfried Keller. Privat-docent d'instruction civique et de statistique à l'université de Zurich (1836-1839). Député de Darmstadt au parlement de Francfort (1848-1849). S. fut un important publiciste scientifique et politique, dont l'ouvrage principal, Die Bewegung der Produktion (1843), exerça une forte influence sur Karl Marx.

Sources et bibliographie

  • W. Grab, Dr. Wilhelm Schulz aus Darmstadt, 1987
  • M. Leuenberger, Frei und gleich… und fremd, 1996, 149-160
  • H. Dvorak, Biografisches Lexikon der Deutschen Burschenschaft, I/5, 2002, 359-362
  • NDB, 23, 717-718
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.3.1797 ✝︎ 9.1.1860