de fr it

ZachariasAldinger

1806 à Dörzbach (Wurtemberg), après 1840, israélite, fils d'Itzig, commerçant. Ida Szent-Györgyi. Arrivé à Berne en 1834 en se prétendant réfugié politique, Zacharias Aldinger y travailla comme instituteur et lunetier. Expulsé en 1834/1835, il se rendit à Zurich, où il devint le membre le plus actif de la Jeune Allemagne, son caissier et son secrétaire, tout en servant comme espion et agent provocateur l'Autriche et probablement aussi la Prusse. Le ministre autrichien Louis Philippe de Bombelles lui établit un passeport au nom de Karl August, baron von Eyb. Soupçonné d'avoir pris part à l'assassinat de l'agent secret prussien Ludwig Lessing le 4 novembre 1835, Aldinger fut arrêté à la fin du mois de mai 1836. Acquitté faute de preuves le 6 avril 1837, il se vit toutefois condamné pour d'autres motifs à une année de prison et au bannissement. Muni d'un passeport du duché de Nassau au nom de Carl Gross, il se rendit ensuite en Hongrie où l'on perd définitivement sa trace.

Sources et bibliographie

  • Der Mord verübt an Ludwig Lessing aus Freienwalde, 1837
  • J. Schauberg, Aktenmässige Darstellung, 1837
  • H. Schmidt, Die deutschen Flüchtlinge in der Schweiz und die erste deutsche Arbeiterbewegung 1833-1836, 1899 (réédition 1971)
  • L. Gschwend, Der Studentenmord von Zürich. Eine kriminalhistorische und strafprozessanalytische Untersuchung über die unaufgeklärte Tötung des Studenten Ludwig Lessing aus Freienwalde (Preussen) am 4. November 1835. Zugleich ein Beitrag zur Erforschung der politischen Kriminalität im Vormärz, 2002
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1806 ✝︎ après 1840

Suggestion de citation

Portmann-Tinguely, Albert: "Aldinger, Zacharias", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.01.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/028104/2020-01-24/, consulté le 25.02.2021.