de fr it

HermannDoeleke

30.1.1815 à Heiligenstadt (Thuringe), prot., de Schleusingen (Thuringe). Fils de Wilhelm Heinrich, directeur de gymnase. Etudes à Halle et Kiel. Arrêté en 1839 à Kiel après un duel, D. parvint à gagner Zurich en passant par l'Angleterre. Inscrit à la faculté des lettres de l'université de Zurich pour le semestre d'hiver 1839-1840. Expulsé pour cause de dettes, il s'installa à Berne (1840), puis à Genève (1841). Il résida par la suite à Morges, Lausanne, La Chaux-de-Fonds, Salavaux et y donna des cours de langue. A Genève, il politisa l'association allemande des artisans et devint dès 1843 un des meneurs du mouvement de la Jeune Allemagne en Suisse, de tendance hégélienne et athée, influencé par Wilhelm Marr. Adversaire du communiste Wilhelm Weitling, D. provoqua plusieurs scissions au sein du mouvement. Cofondateur de la société secrète Alliance du Léman (1843). Entre 1844 et 1845, il publia plusieurs articles dans la revue Blätter der Gegenwart für sociales Leben éditée par Marr. En 1845, il fut expulsé du canton de Vaud et déporté en Algérie, où il disparut.

Sources et bibliographie

  • W. Kowalski, éd., Vom kleinbürgerlichen Demokratismus zum Kommunismus, 2 vol., 1967-1968 (avec liste des œuvres)
  • Gruner, Arbeiter
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.1.1815