de fr it

Philipp Friedrich WilhelmVogt

8.2.1789 à Hausen bei Giessen, 1.2.1861 à Berne, prot., de Hesse, de Cerlier (1846). Fils de Philipp Heinrich Balthasar, pasteur, et d'Elisabetha Sophia Philippine Sartorius. 1816 Louise Follenius, fille de Christoph, officier de justice. Etudes de médecine à Wurtzbourg et Giessen, doctorat à Giessen (1812). Prosecteur (1813), professeur extraordinaire (1814), puis ordinaire (1817) à Giessen. Partisan des idées libérales, V. échappa à la persécution politique en acceptant une chaire à l'université de Berne, nouvellement créée à l'instigation des libéraux. De 1834 à sa mort, il fut professeur ordinaire de médecine interne (pathologie, thérapie, clinique; recteur en 1835-1836) et directeur de la clinique médicale de l'hôpital de l'Ile. Son manuel Lehrbuch der Pharmakodynamik (1821, 41838) fut considéré comme référence à l'époque. L'établissement des bains de Hof-Ragaz (1857, trad. franç. 1863) contribua à l'essor de la station de Bad Ragaz.

Sources et bibliographie

  • D.J. Obes, Philipp Friedrich Wilhelm Vogt (1789-1861), 2008
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF