de fr it

Ernst AugustEvers

30.4.1779 à Isenhagen (Basse-Saxe), 6.1.1823 à Lunebourg, prot., de Hanovre, citoyen argovien et bourgeois d'honneur d'Aarau en 1811. Fils de Johann Friedrich et de Johanna. 1812 une fille de Jakob Nüsperli, pasteur. Beau-frère de Heinrich Zschokke. Etudes de philologie classique à Hanovre, Halle (dès 1798) et Göttingen (dès 1801). Elève de Friedrich August Wolf. Recteur de l'école cantonale d'Aarau (1804), inspecteur et professeur à l'école des jeunes nobles (Ritterakademie Sankt Michaelis) de Lunebourg dès 1817. Critique envers la pédagogie des Lumières, partisan d'une ouverture bourgeoise, E. s'opposait à l'idée que l'individu fût sacrifié à l'utilité, à l'efficacité et aux impératifs de l'Etat et du travail. Il prônait une formation intellectuelle complète, insistant notamment sur l'étude des branches philologiques, et défendait l'idée que l'école publique avait une mission éducative au-delà de son mandat d'enseignement.

Sources et bibliographie

  • Über die Schulbildung zur Bestialität, 1807
  • G. Fachinger, Anspruch und Wirklichkeit des Neuhumanismus dargestellt am Beispiel des Schulmannes Ernst August Evers (1779-1823), 1988
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.4.1779 ✝︎ 6.1.1823