de fr it

EduardBehrens

20.4.1884 à Bienne, 14.2.1944 à Minusio, prot., de Château-d'Œx. Fils de Wilhelm, médecin. 1923 Elena Clarenbach, fille d'August, commerçant. Etudes à Berne et Berlin, où B. habita dès 1905. Correspondant à Rome, Paris, Constantinople et Londres pour des journaux allemands et suisses. Après la Première Guerre mondiale, B. travailla à Berlin pour le journal bâlois National-Zeitung. Expulsé en 1935 à cause de ses critiques contre le régime nazi, il rentra en Suisse, fut cofondateur en 1938 de la Schweizer Zeitung am Sonntag. Le journal fut interdit pendant trois mois à cause de ses attaques contre l'Allemagne et contre les fronts, puis cessa de paraître pour des raisons financières (1939). B. travailla ensuite pour l'hebdomadaire Die Nation. Dans de nombreuses conférences, il présenta le Troisième Reich et essaya surtout de mettre en garde contre les tendances antidémocratiques en Suisse. B. s'inspira aussi de l'actualité (Das kriegerische Frankreich en 1915), écrivit des récits de voyage (Der tanzende Papst en 1905) et des drames (Volksfreunde en 1919, Der grau Geier en 1942).

Sources et bibliographie

  • Die Nation, 17.2.1944
  • Schweizerische Bühnenwerke in deutscher Sprache, 1955, 13
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 20.4.1884 ✝︎ 14.2.1944