de fr it

WalterJost

23.11.1892 à Bâle, 29.8.1977 à Berne, sans confession, de Bâle et Wynigen. Fils de Franz Jakob, négociant. 1) 1925 Maria Magdalena Diodene, d'Istein (Bade), 2) 1952 Marguerite Helene Augsburger, de Rüderswil. Etudes de langue et littérature allemandes et d'économie aux universités de Bâle et Heidelberg (1911-1919), doctorat à Bâle (1919). Collaborateur scientifique, puis adjoint de l'Office fédéral de l'industrie, des arts et métiers et du travail à Berne (1925-1957). J. doit sa renommée à son ouvrage Der Alybaaba - baaseldytsch, paru en 1942 aux éditions Holbein à Bâle. Il s'agit du premier poème épique important dans la littérature vernaculaire de Bâle-Ville, qui n'adopte pas seulement la phonétique et le vocabulaire, mais suit, dans sa syntaxe, les lois du dialecte bâlois.

Sources et bibliographie

  • Von Ludwig Tieck zu E.T.A. Hoffmann, 1921 (21969)
  • «Von Geist und Form der Basler Mundartdichtung», in Basler Jahrbuch, 1949, 122-152
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.11.1892 ✝︎ 29.8.1977
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature